Site internet du diocèse : http://www.diocese-grenoble-vienne.fr/

  Mail équipe Communication : stjacques.communique@gmail.com

Mail pour le Notariat (Danielle Ferrand) : attente d'une nouvelle adresse

Prières à Marie.

 

 

    A la chapelle d'Avaux (Romagnieu), chaque jeudi , à 19h, toute l'année.

 

 

 

Bonne nouvelle :

Toutes les contraintes sanitaires pour le moment sont supprimées au niveau

des églises, des salles de réunions, etc!

Mais restons prudents : le virus est encore en

circulation. N'oublions pas les gestes-barrière

par respect pour les autres et nous-mêmes !

Un événement qui va marquer

la vie de l'Eglise catholique :

 

Le Synode 2021 - 2023

Pour tous les diocèses du monde,  l’ouverture s’est faite le   17 octobre 2021. Nous sommes invités par notre évêque, Guy de Kerimel, à participer à cette démarche synodale dans chaque paroisse du diocèse.

 

Quelques phrases issues de la Lettre du Synode de novembre 2021 du Diocèse de Grenoble:

N'ayez pas peur de nous dire franchement ce que vous avez recueilli en écoutant votre peuple sur ce que l'Esprit dit à l'Eglise.

 

Il n'y a aucune volonté d'imposer une ligne de pensée.

 

Encourager l'écoute à tous les niveaux de la vie de l'Eglise  afin de découvrir la voie du Dieu vivant. 

Synode.

 

La paroisse St Jacques de la Marche a répondu à l'appel du Pape François qui met l'Eglise toute entière en route pour une grande réflexion sur la synodalité: apprendre à marcher ensemble.  Ministres ordonnés et laïcs, apprenons à être responsables de la  bonne marche de l'Eglise pour qu'elle puisse témoigner de la Bonne Nouvelle dans le monde, être l'espérance du monde.

 

Depuis le 17 octobre 2021, les diocèses du monde entier appellent les communautés locales à organiser des rencontres synodales pour réfléchir, à la lumière de l'Esprit Saint, à 10 thématiques.

 

Trois rencontres ont eu lieu sur la Paroisse, réunissant une 30aine de personnes à chaque fois. En petites équipes, nous avons échangé sur 4 thèmes.

 

Marcher ensemble:

Cela veut dire faire communauté avec sa famille, avec les membres des différents cercles de nos vies, avec les paroissiens et les prêtres.

 

Cela veut dire aussi rejoindre ceux qui sont au-delà de nos cercles, ceux que l'on voit sans les regarder, que l'on écoute sans les écouter.

 

Le synode qui s'ouvre nous invite à donner la parole à ceux qui sont loin de nous, qui n'ont pas l'habitude de s'exprimer, de donner leur avis.

 

Partager la responsabilité:

En Eglise, en Paroisse, on a souvent un sentiment d'isolement. On peut être seul dans la mission acceptée et la voir peser lourd dans nos vies. On est parfois les uns à côté des autres pour avancer et non les uns avec les autres.

 

Il faudrait ouvrir des lieux de parole et d'échanges profonds, déconnectés des simples nécessités matérielles de fonctionnement, apprendre à se parler et à être en vérité pour faire communauté.

 

Nous sommes aussi loin des instances qui nous gouvernent. Comment faire le lien avec les personnes engagées au niveau diocésain pour avoir une conscience plus vive de l'Eglise universelle ?

 

Nous écouter, nous parler:

Les messe des jeunes du 1er dimanche du mois sont un bol d'air pour les paroissiens. Elles suscitent joie et espoir.

 

Nous avons besoin de liens... entre nous, entre les générations.

 

Nous avons besoin de sentir une cohérence entre les paroles et les actes de l'Eglise...sinon nous sommes mal à l'aise pour témoigner.

 

Pour nous fortifier, nous devons échanger, partager et apprendre à accepter tous les points de vue.

 

L'Eglise est attendue sur sa capacité d'écoute et de partage.

 

Dialoguer dans l'Eglise et dans la société:

L'Eglise, c'est nous tous !

 

L'Eglise, c'est un lieu de ressourcement, un lieu de bienveillance et d'accueil. C'est ce qu'elle doit s'efforcer d'être.

 

L'Eglise est missionnaire, elle doit rayonner partout où elle est.

--------------------------------------------------------------------------

 

Ces rencontres ont été pour chaque participant un moment de joie et de paix. Elles nous ont permis de vérifier notre capacité à voir en l'autre un visage du Christ. Chacun est reparti serein et joyeux avec de nouveaux prénoms en tête et de nouvelles idées.

 

L'Eglise de demain c'est celle que l'on aime déjà !